Website Logo

Recherche d’objectifs, d’articles et aide

Blog Marque

Dans les coulisses de l’usine Cooke

vlcsnap-2023-06-26-13h18m01s174 copy
By: The Cooke Team  |   2 min de lecture

L’usine Cooke, située à Leicester au Royaume-Uni, bénéficie d’un environnement de travail unique qui allie harmonieusement les techniques contemporaines aux traditions et aux machines séculaires. La passion et l’engagement inébranlable de son équipe permet à Cooke de fabriquer des produits reconnus pour leur qualité exceptionnelle et leur durabilité sur des décennies.

« Un produit est bien conçu lorsqu’il est pratique, fiable mais aussi élégant. »

Graham Cassely, designer optique – Cooke Optics

Ce principe est au cœur de la philosophie de Cooke depuis ses débuts. Certaines machines de l’usine datent d’ailleurs des premiers pas de l’entreprise. Bien que Cooke ait évolué avec les progrès de la machinerie, elle combine de manière unique des processus technologiques nouveaux et anciens. Dans certains cas, les techniques plus anciennes donnent de meilleurs résultats. Les éléments artisanaux et humains se retrouvent tout au long du processus de fabrication.

« J’aime beaucoup cette idée de fabriquer tous les éléments en verre de manière très consistante. Nous avons ainsi plus de contrôle sur le comportement du verre. »

Kate Figurska, ingénieure en conception mécanique – Cooke Optics

L’usine est répartie sur deux niveaux. Le rez-de-chaussée fonctionne comme une gigantesque salle blanche, avec des personnes travaillant en combinaison effectuant les travaux propres comme le revêtement, le collage et l’assemblage final. Le « sale » travail est effectué à l’étage : travail du métal, construction des iris, assemblages extérieurs, etc. Ces deux espaces travaillent en tandem tout au long du processus.

L’« extérieur » d’un objectif Cooke est le métal travaillé avec lequel vous interagissez : le barillet extérieur, la molette de mise au point et de diaphragme, ainsi que la monture d’objectif. L’« intérieur » de l’objectif est l’endroit où se trouve le verre. Cooke fabrique l’extérieur et l’intérieur séparément puis, lorsqu’ils sont prêts, l’intérieur s’insère dans l’extérieur et le tout est assemblé.

 

« Nous faisons appel à beaucoup de nouvelles technologies ici, ce qui est excellent pour la cohérence et la répétition. La philosophie de l’usine Cook est que nous ne souhaitons pas seulement fabriquer des objectifs offrant une excellente qualité d’image, nous voulons également produire des objectifs conçus pour durer. »

Graham Cassely | designer optique – Cooke Optics

Le processus de travail du verre se déroule via une série d’étapes méticuleuses. En premier lieu, le verre provient de l’un de nos deux fournisseurs, basés en Allemagne ou au Japon. Initialement brut et non traité, le verre est plus grand que lorsqu’il sera épuré et façonné.

Le pré-découpage, l’aiguisement et le polissage sont méticuleusement exécutés, à l’aide de machines CNC de pointe ainsi que d’outils traditionnels, chacun des équipements excellant dans des tâches spécifiques. Les maîtres polisseurs travaillent selon des exigences rigoureuses. Une fois la première surface polie, ce côté sera peint en noir pour le protéger, tandis que la deuxième surface sera polie avant d’être également pulvérisée.

En entrant dans la salle blanche de revêtement, la peinture noire est retirée, révélant ainsi des surfaces parfaites prêtes à être habillées. La composition chimique précise de ces revêtements est un secret jalousement gardé !

Le découpage consiste à monter un élément de lentille sur un mandrin avec du goudron chauffé (pitch), en assurant son alignement avec le centre optique. Les machines découpent ensuite avec précision les verres aux dimensions souhaitées. Le pitch chauffé permet de retirer facilement la lentille du mandrin sans laisser de traces. Une fois retirés, les bords de tous les éléments de la lentille qui sont susceptibles de réfléchir ou de diffuser de la lumière dans l’image sont peints en noir.

COOKEFACTORY-32
COOKEFACTORY-24

L’assemblage complet de la lentille implique une intégration méticuleuse de tous les éléments afin de former l’intérieur de la lentille. Elle est suivie d’une vérification approfondie de l’alignement. Si tout est correct, l’ensemble est démonté, nettoyé une dernière fois puis remonté dans un environnement de salle blanche. En règle générale, une seule personne supervise toute la partie de ce processus et ce pour chaque lentille. Cela garantit ainsi la précision et la cohérence du travail. Ensuite, l’intérieur est ajusté à l’extérieur correspondant. Les lentilles sont fabriquées sur commande, afin de maintenir l’uniformité entre les ensembles.

« Ce que nous rendons net sur une image, ce que nous essayons de flouter, la manière dont l’objectif est utilisé pour capturer les émotions, tous ces détails sont très importants. Dans la mesure où nous considérons la perfection comme inatteignable, il n’y a jamais de point final à notre travail de design ; il y aura toujours une amélioration, toujours autre chose à faire. C’est un parcours sans fin. »

Kate Figurska, ingénieure en conception mécanique – Cooke Optics

Au-delà de l’activité de production, l’usine sert aussi de centre d’entretien et d’espace de formation pour les techniciens des sociétés de location. L’entretien général peut inclure le nettoyage du verre, une vérification de la mécanique de l’objectif et un regraissage, mais des tâches plus étendues telles que le remplacement de la caméra sont également courantes.

« La philosophie de l’usine Cooke est que nous ne souhaitons pas seulement fabriquer des objectifs offrant une excellente qualité d’image, nous voulons également produire des objectifs conçus pour durer. Les Speed Panchros, qui ont été fabriqués il y a 70 ou 80 ans, sont encore utilisés aujourd’hui. J’aime me dire que les objectifs que nous fabriquons actuellement continueront eux aussi d’être utilisés dans 70 ou 80 ans. »

Graham Cassely, designer optique – Cooke Optics

Creating Cooke Lenses

Réalisé par Dino Kazamia
Cinématographie par Dylan Bruce